top of page

LES ORIGINELS

UNE MYTHOLOGIE RICHE EN HISTOIRE !


Comment vous parler de l'univers de Dalgøtem sans développer la mythologie qui le compose ? De la naissance des Originels à la succession des Illustres, je vous dis tout sur la cité des Cieux, qu'on appelle aussi le Langør.


Commençons par Yelliv, Deus de toute chose, Deus de la création et du Néant, qui fit jaillir du Rien, l'Infini.

On pourrait la comparer à Chaos ou Gaïa de la mythologie grecque, ou encore à Noun de la mythologie Egyptienne. Vous l'aurez compris, c'est de Yelliv que sont nés les premiers dieux qu'on nommera les Originels pour les distinguer de leurs propres descendances.

Pereen, déesse de la Vie et de la Terre

Toute mythologie qui se respecte aura son représentant de la vie et de la terre. Voici Pereen, incarnée par un felbœn : un phénix de jade dont la couronne est un long bois de cerf. Elle possède trois grands yeux orangés qui resplendissent comme un soleil d'été et deux pattes arrières comme celui d'un guépard.


Elle est aussi connue pour avoir créé les elfes et avoir rempli Endelfyr, la terre sainte, de son propre sang, leur offrant ainsi la vie éternelle.


On dit que dans les nuits les plus noires, si le danger vous guette, votre désespoir attirera toujours la pitié de Pereen. Nombre de pèlerins ont trouvé la miséricorde de son empathie. Des cieux, maîtresse incontestée de toute nature, elle soulèverait des montagnes, ferait éclore des forêts d'un souffle.


Pereen est représentée par ces fameuses pers au crâne chauve et couvertes sur le visage de trois yeux, dont un au milieu petit et discret.


Thairon, dieu des Arts et de la Beauté

Thairon est né parmi l'Archipel de l'infini, dans une galaxie si colorée qu'il fut évident de le nommer dieu des arts et de la beauté. Son allure est celle d'un scarabée doré dressé sur deux jambes et munis de quatre longs bras frêles. Sa tête est surmontée d'une grande corne recourbée pareille aux rhinocéros.


Thairon est souvent couvert de couleurs étincelantes, de perles aveuglantes et de parures fleuries. Ses trésors font saliver nombre de mercenaires, qui pensent, à suivre quelques pièces de puzzle, pouvoir s'emparer de ce que le dieu des arts sème dans le monde. On ne connait de ces joyaux que l'existence de fous qui sacrifièrent leur vie pour les trouver.


Thairon est surtout connu pour avoir créé les fedels et les feins : les premiers étant un peuple aussi petit qu'une poupée et les seconds un peuple ne dépassant pas le 1m70.


Son église est dirigée par les cœrons/cœraines en haut de l'échelle et les chantirons/chantiraines pour les moins gradés.


Shofreya, deus de la Sagesse et de la Justice

Shofreya fut façonné.e dans une montagne à la roche incassable. Ael symbolise la force des Originels et le courage de Yelliv. Représenté.e d'un scorpion et d'une mante religieuse, on peut apercevoir sur son bassin, une longue queue cuirassée finit d'un aiguillon affûté. Shofreya a le torse plat et une carrure droite. Ael détient des capacités de camouflage qui lui permettent de prendre l'apparence de qui ael veut.


Shofreya est à l'origine des langoriènes, que l'on pourrait sans honte comparer aux amazones. Ces guerrières légendaires ont inspiré l'un des peuples les plus légendaires de l'univers de Dalgøtem.


Si vous connaissez la communauté queer et non-binaire, je n'ai plus rien à vous apprendre, car Shofreya, ainsi que les langoriènes, ne sont pas genré.es. Effectivement, leur pronom les définit par ael dans le roman.


La Thémis de Dalgøtem a une importance d'exception, car Shofreya représente l'équilibre des terres, la passerelle pacifique entre chaque nation. Les lois de Dalgøtem sont régies des Langoriènes et passent par le jugement de Shofreya.


Hesor, dieu de la Mort et de la Guerre

Hesor tient son origine de la nuit. À l'instar de sa jumelle, Pereen, né du feu, il prit racine depuis l'obscurité. Ce Dieu de la mort est constamment couvert d'un habit noir, mais contrairement aux croyances provenant des autres mythologies, Hesor n'est pas semblable à Satan. C'est un Dieu de valeur et de principe, qui récompense dans l'Outre-tombe, l'honneur, l'amour et le courage de chacun.


Il est le créateur des humains et des cergals. C'est d'ailleurs un grand protecteur de sa nation, qui n'hésite pas à aider les âmes en peine.


(les messagers ont pris du retard, la suite arrive bientôt)


Fhorgen, Dieu de la Forge et de la Construction

Que serait un univers fantasy sans nos amis les nains ? Fhorgen, Dieu de la Forge et Père des Nains, est sans doute le plus sarcastique des Originels. Arrogant, vaniteux et avare, il est le plus détestable des 6, mais aussi le plus amusant. Car sous cette façade superficielle, il est aussi le brin de folie et l'humour des cieux.


Portant deux longues haches à la taille qui annoncent son passage au tintement de ses pas, Fhorgen porte aussi une grande armure resplendissante d'or et de rubis.

Aguarys, Déesse des Mers et des Océans

Terminons par Aguarys qui prit forme dans les tréfonds de l'océan. Déesse des Mers et des Océans, Aguarys est un être calme, solitaire, qui ne trouve son salut qu'auprès des siens.


Aguarys est la mère des nertiques et de toutes les espèces maritimes.


À l'allure d'une bipède couverte d'un habit naturel en bras d'actinies, Agarys a la peau translucide, des branchies remplaçant ses narines et un cormaillot camouflant ses cheveux. Loin des cieux, elle vit exclusivement dans les tréfonds d'Altar. On dit qu'elle est les océans et qu'elle terrasse les malheureux qui pensent pouvoir attaquer les flots sans représailles.



106 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page