top of page

ENDELFYR

TOUT SAVOIR SUR LE ROYAUME DES ELFES !




Endelfyr est une gigantesque caldeira ayant formé trois massifs : Agradess, Belfiœn et Crolles. Son nom d'origine fut le Bois des trolls, au temps où les géants occupaient ces terres. De leur passage naquit une grande forêt aux arbres élancés.

End elf fyr, Le Bois Vert des Elfes en langue commune

Dans leur langue natale, les elfes appellent leur royaume Fyrendelf.


Le Bois des trolls était reconnu pour abriter les plus grands arbres de Dalgøtem. Leur cime dépassait nos arbres communs jusqu'à 24 fois leur taille. Composées essentiellement de conifères (mélèzes, épinettes) et de feuillus (saules, érables et chênes rouges), ces terres furent si majestueuses qu'elles captèrent la passion de Pereen, Déesse de la Vie et de la Terre.

L'extinction des Trolls livra les terres aux peuples les plus ambitieux. Nombre de monde crurent pouvoir puiser les ressources d'Endelfyr. Vous aurez l'occasion de découvrir le funeste destin de ces Géants à travers les chansons et légendes de Dalgøtem.


Furieuse, Pereen créa une espèce qui sauvegarda et protègea la beauté des terres. Le royaume prit le nom d'Endelfyr et les elfes devinrent les gardiens de ce trésor.


L'ethel, le sang de Pereen

Les connaisseurs de fantasy la compareront à la mana de WoW et, pour sûr, elle en est très proche.


Pour être certains que ses fidèles vivent suffisamment longtemps pour protéger les terres sacrées, Pereen fit don d'une part d'elle. L'ethel serait le sang de la déesse. Pour comprendre la puissance de cette magie, je vous invite à approfondir vos connaissances sur la mythologie de Dalgøtem.


L'ethel, appelé Souffle de Pereen pour ses vertus rajeunissantes, était une source de magie sans limite. À l'aide de cette essence, les elfes détenaient une vie cinq à six fois plus longues que nous, simples humains.


Un Marécage de Magie

La Caldeira d'Endelfyr était entièrement recouverte d'un lac d'ethel, si bien que les arbres prirent racine dans cette magie divine.

Les racines étaient par endroits relevées en échasse, longues et ramifiées, formant des passerelles naturelles d'un arbre à l'autre. Pour quelques rares arbres, ces racines étaient en contreforts. Sur la longueur des troncs, on pouvait apercevoir une épaisse mousse luisante et des lierres lumineux remonter jusqu'à la cime.


Les elfes vivaient dans la canopée, parmi les branchages croisées. Entre ponts robustes et bâtisses en bois, on trouvait sur leur terres les plus élégantes charpentes du monde.






75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page